jeudi 15 septembre 2016

Road Trip ⋆ Deux semaines dans le Pacific Northwest

Ça commence à l’aéroport de Seattle. J’ai pris un avion à Sacramento pour un vol d’à peine 2h. Je récupère mon sac, et ma petite sœur m’attend juste là. Pimpante malgré les 11h de vol et les 9h de décalage horaire.
On passe 3 jours à découvrir Seattle. Notre Airbnb est une tiny house, une maison minuscule parfaitement aménagée. Techniquement, c’est plus un cabanon de jardin que notre hôte a réussi à transformer en tente d’Harry Potter. Baignoire dans le sol, jardin en mezzanine, c’est fun! Sous le soleil, on se balade en vélo dans les quartiers loin du centre. L’eau est partout, canal, barrage, plage avec vue sur les montagnes d’Olympic. C’est vert et fleuri, restaurants, cafés, bar à bières et petites boutiques ne manquent pas. On découvre Seattle a l’air libre, mélange parfait entre grande ville et campagne. Les gens sont adorables. Encore plus qu’à Santa Cruz, souriants et accueillants, on veut vivre ici! Le beau temps est de notre côté. On passe quelques heures dans le centre de Seattle. Ça ne nous plait pas beaucoup.
Et puis, il est temps de prendre la route. Cascades Highway. Des pancartes pro-Trump font leur apparition. On plante notre tente dans un camping mignon de North Cascades National Park, New Halem Campground. On entend la rivière pas loin, ça sent bon le feu de bois.
On passe la journée du lendemain à visiter le parc. Les rivières et lacs sont si bleus! On randonne sous l’ombre des grands arbres. Et continue notre route vers l’Est. On passe la nuit à Winthrop, village far west, limite Disneyland. Notre auberge de jeunesse, North Cascades Mountains Hostel, est charmante. Une fois la nuit tombée, les températures commencent à baisser doucement.
Au réveil, la fraicheur de la nuit se dissipe très vite. On est passé côté désert de l’Etat de Washington. Les paysages me rappellent ceux de la Californie, brulés par le soleil. Les fleuves en plus. Au bord de la route, les champs d’arbres fruitiers se multiplient. Pommes et pêches, les caisses en bois entassées annoncent la récolte. A Chelan, le vent souffle sur le grand lac. On se baigne dans une eau agitée et dans les cris des gamins qui, contents, se font rincer par les petites vagues. On continue notre route au Sud, le ciel se couvre, les paysages sont beaux. On dort à Yakima dans le camping d'un State Park à moitié vide, mais sur une herbe tellement épaisse!
Au petit matin, on prend de l’altitude, la route est belle avant d’arriver à Mont Rainier National Park. Le ciel est couvert. Mais des 4392m d’altitude, on ne verra pas grand chose. On profite du parc, une balade par-ci, une balade par là. Mais ce Mont Rainier qui me fait de l’œil depuis Seattle a aujourd’hui la tête dans les nuages. Un peu avant le Mont St Hélène, on se trouve un camping au bord de Silver Lake. Douches et wifi, on est gâtée! Le soleil se couche doucement, éclairant le haut du volcan et colorant le lac. Quelques pêcheurs profitent des dernières lueurs du jour, c’est calme.
Au Mont Sainte Hélène le lendemain, il fait beau et chaud. On se balade avec vue sur le volcan, c’est sec. On aperçoit un troupeau de cerfs en bas. Au déjeuner, on se nourrit uniquement de fruits. C’est frais, mais surtout, on a rien d'autre. On a mal calculé notre coup quand on a fait nos courses en partant. Des morceaux de mangues séchées nous accompagnent sur la route pour Portland. On fait un détour par la Columbia River, on la longe et la traverse au Bridge of the God. Toujours aussi large, toujours aussi belle, on arrive à Portland en fin d’après-midi. On est accueilli par notre hôte Airbnb. Toujours aussi sympa, c’est là qu’on était resté il y a deux ans avec Charles. Les souvenirs de notre voyage en Oregon d’il y a deux ans me reviennent.
On passe deux journées à re-découvrir Portland. Il fait très chaud, les brasseries locales sont d’autant plus appréciées. C’est toujours aussi vert et accueillant!
On finit par reprendre la route, direction la côte Pacifique. Arrivées à Astoria, on fait une pause avant d’entrer à nouveau dans Washington. On va passer nos derniers jours dans la Péninsule Olympic. On s’arrête à Ruby Beach. Le soleil va se coucher. La plage est recouverte de troncs d’arbre rincés par l’eau salée, l’océan s’étend à perte de vue. Et le soleil se couche. On cherche notre camping du soir dans le noir. On sait qu’on est entré dans les grandes forêts, mais on ne distingue rien. Une fois arrivée, il n’y a personne. Rien. On choisi un emplacement au hasard. Il fait nuit noire et on est affamée. Planter les sardines de la tente est mission presqu’impossible. On mange en attirant tous les moucherons de la région.
Le lendemain, on repart sans avoir aperçu personne. "Probably gone fishing or hunting", comme il est indiqué sur la porte de la boutique/café. Olympic National Park, Hoh et sa rain forest nous accueille. C’est vert luxuriant. Ça manque que de bassins d’eau et de quelques degrés, et on se serait parfaitement imaginé à Hawaï! Plus au Nord dans le parc, on randonne jusqu’à une belle cascade. On finit par trouver un emplacement de camping dans le parc, à Heart of the Hill Campground. On est samedi soir, il y a du monde et l’odeur du feu de bois ne nous quitte plus. Au bout de cette route, la vue sur les montagnes Olympic est magique.
Première journée complètement embrumée et pluvieuse de notre voyage. On trouve le Nord de la péninsule un peu triste. Le temps ne doit pas aider. A Port Townsend, le camping est plein, on a froid. Le petit centre qui date de la fin du 19ème siècle est joli. On se décide à se réserver une chambre d’hôtel plus bas. Une douche et une bonne nuit de sommeil nous redonne des forces pour notre dernière journée.
Le Puget Sound est un endroit fou. De l’eau partout, des forêts, des petites villes. Une petite session kayak finira de nous convaincre! Et puis, encore une fois, le Mont Rainier veille sur nous, au loin.
Deux semaines, ça passe vite!

⋆ Le Pacific Northwest, c’est quoi ?

PNW pour les intimes, c’est une grande région aux frontières un peu floues. Dans les grandes lignes, ça couvre l’Oregon et Washington, l’Etat canadien de British Columbia, et un peu du Nord de la Californie. C’est limité par l’Océan Pacifique à l’Ouest, ça s’étend jusqu’à l’Idaho à l’Est. C’est une grande région autour de la chaîne de montagnes des Cascades. PNW rime souvent avec aventures dans d’immenses forêts de pins, des rivières bleu profond, des cascades bien cachées et la côte Pacifique.

Vous pouvez aussi me suivre sur InstagramFacebookTwitter ou encore Google+. 

1 commentaire:

  1. Oh làlà la Côte Ouest c'est ma côte préférée (sans blague !) (bon en fait c'est parce que je la connais mieux que l'autre)
    J'ai adoré Seattle et Portland, et conduire le long de cette côte était magnifique. As-tu été au Crater Lake National Park dans l'Oregon ? On l'a découvert il y a 2 ans et franchement... WHOUA !!

    RépondreSupprimer

Laissez-nous votre commentaire, on adore les petits mots !
Oui, ils sont modérés... Ils n'apparaissent pas immédiatement, mais seront là très vite !