mercredi 22 juin 2016

5 jours dans le Wyoming ⋆ Camper à Grand Teton et Yellowstone

Lac Yellowstone, Yellowstone National Park, Wyoming, USA
On est arrivé à Dubois en fin de journée. Depuis Salt Lake City, on a pas croisé grand monde sur la route, surtout une fois entré dans le Wyoming. On s’est facilement rappelé que cet état est le moins peuplé des Etats-Unis. Il est un peu plus grand que la France, mais ne compte que près de 589 000 habitants.
Tôt le lendemain matin, on a roulé jusqu’à Grand Teton National Park. Juste à l’entrée du parc, un ranger nous arrête. Un troupeau de vaches plus loin sur la route prend son temps. On monte notre tente près de Jenny Lake, qu’on part explorer juste après. Il fait gris, entre deux petites averses, des rayons du soleil se pointent. Les monts glacés de Teton Range vont nous accompagner pendant ces deux jours. Derrière les nuages, dans le reflet des lacs. En fin de journée, on va voir des castors. Ingénierie du plus haut niveau, leur barrage est hallucinant. Dans l’eau lisse de la rivière, on les voit trainer des branches et plonger pour entrer dans leur tipi aquatique. Le soleil se lève pour la fin de journée, on s’allume un feu pendant qu’on se fait à manger.
Grand Teton National Park, Wyoming, USA
"Be bear aware". On est dans Bear Country, le pays des ours. Les instructions pour se protéger ou se défendre sont partout. Parfois digne des pires films. J’ai des images de The Revenant qui me reviennent. C’est qu’il a failli y passer Leonardo.
On décide de prendre de la hauteur, chaussures de marche aux pieds. Le paysage est très vert, et des touches de couleurs s’en mêlent. Les fleurs sont toutes fraiches. Grimper nous réchauffe, on fait tomber les couches de fringues. La neige finit par se montrer sur le chemin. On passe Surprise Lake, juste avant d’arriver à Amphitheater Lake. Il est gelé, comme nous après avoir pris 1/4 d’heure pour pique-niquer sur un caillou. On se rhabille, et on commence à redescendre, on se laisse glisser sur la neige. Bien plus fun que de s’y enfoncer. "Hi guys!", on croise des randonneurs qui nous indique un ours un peu plus bas, sur le flanc de la vallée d’en face. Il est noir, brillant dans la verdure. Plus bas, on tombe sur un faon. La pluie nous rattrape. Merci k-way. Ce soir, on s’offre une douche dans un des villages du parc. Teton Range est toujours là, fidèle. Dernière nuit à Grand Teton, demain matin on prend la route pour Yellowstone.
Grand Teton National Park, Wyoming, USA
On décolle en début de matinée. Pas d’angoisse pour trouver un emplacement de camping cette fois-ci, on en a réservé un deux jours plus tôt. Il y a du monde sur la route. Globalement, il y a du monde partout. Yellowstone a un succès fou, bien plus que Grand Teton, paisible en comparaison. Yellowstone est connu pour ses geysers, fumerolles et autre piscines de boue. Un petit côté Puy du Fou. De la fumée sort de terre, ça gronde. Spectacle son et lumière permanent. Malgré un temps peu clément, les couleurs sont folles. Le long de Yellowstone Lake, West Thumb nous accueille pour une entrée en matière réussie. On passe par notre camping rapidement, puis on prend la route vers le Nord. Des bisons, beaucoup de bisons au bord de la route, parfois sur la route. D’un calme aussi impressionnant que leur taille et leur tête, ils ruminent l’herbe grasse, impassibles aux hordes de touristes armés de leurs appareils photos (souvent sous forme de tablettes). Le long des rivières, sur les bords de la caldera, dans les vallées, la partie Est du parc est surprenante et belle. Dans la Lamar Valley, on aperçoit un nid d’ospreys, et un grizzli au bout d’une paire de jumelles. Equipés de jumelles et longues-vues, les passionnés de wildlife sightings (observation de la nature) s’éclatent. Ils en font profiter les autres. Contents de partager leur savoir sur les différentes espèces. On ne verra pas de loups. Réintroduits en 1995, le parc en compte 99. On s’arrête pour diner à la Roosevelt Lodge, troncs de bois et large vue sur l’extérieur. L’ambiance est agréable, détendu.
West Thumb, Yellowstone National Park, Wymoing, USA
On se lève avant le soleil, une petite couche de gel s’est formée sur le pare-brise pendant notre courte nuit. Très vite, les premières couleurs du soleil éclairent la route, les bois des cerfs qui broutent au bord de la route, le Lac Yellowstone et la fine brume qui s’en échappe. Aujourd’hui, on va voir tous les geysers, dont le most famous Old Faithful. On voulait pouvoir en profiter sans la foule, c’est pour ça qu’on s’est levé tôt. Le parking est immense, et vide quand on arrive. On prend notre temps, on s’approche du Old Faithful, le visitor center n’est pas encore ouvert. Et puis, le voilà qui se met à faire du bruit, cracher de l’eau, et d’un coup, geyser! Chanceux, il fait son show juste quand on arrive! Le Old Faithful est le plus connu des geysers du parc, car il est le plus prédictible. Il s’active toutes les 90 à 120 minutes. Les autres sont tous moins actifs et plus difficile à prédire. On a ensuite passé plusieurs heures à se balader autour. Geysers, piscines d’eau transparente, couleurs magiques, le tout sous le soleil. Les nuages et la pluie n’ont pas tardé à revenir. On a repris la route, marqué quelques arrêts. On a exploré la partie Ouest.
Grand Prismatic, Yellowstone National Park, Wymoing, USA
Après une nuit sous la pluie, on reprend la route. On perd de l’altitude, l’air se réchauffe. Bye le Wyoming!

Retrouvez-moi sur InstagramFacebookTwitter et Google +.

6 commentaires:

  1. Un super article :) tes photos sont très jolies !
    J'ai hésiter à intégrer Yellowstone dans notre roadtrip de Septembre, mais finalement se sera pas possible, et puis les geyser ont les as vus en Islande... C'est quand même dommage une prochaine fois j’espère !
    Xoxo
    Céline

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais pas quel est ton parcours, mais c'est vrai que Yellowstone est parfois difficile à atteindre. C'est un parc très excentré et, qui demande beaucoup d'heures de route pour s'y rendre. Vous partez combien de temps ?

      Supprimer
    2. On part 20 jours de San Francisco. Une première pour mon homme :)
      A la base on voulait faire San Francisco-Yosemite-Dead Valley-Las Vegas puis grd canyon-Monument- Bryce etc... et revenir sur Los Angeles....Mais on loue un van et il est impossible de visiter Dead Valley en van en Septenbre...
      Du coup on va faire qd meme yosemite, Sequoia puis longer la route 1 jusqu'à Los Angeles, descendre à San Diego, Joshua parc et prendre direction Vegas et les parcs...
      J'ai déjà fait l'Ouest notamment les parcs, SF et LA en 2011. Mais la route 1 je ne connais pas ça peut être sympa :)
      Il y a tellement à voir...

      Supprimer
    3. Effectivement, intégrer Yellowstone à ce parcours est un peu tendu !
      En tout cas, c'est un super programme ! Et oui, la Route 1 est inévitable, surtout la partie dans Big Sur !
      Bon voyage !!

      Supprimer
  2. C'est absolument splendide et à couper le souffle !

    RépondreSupprimer
  3. Superbes paysages ! Ca fait rêver ! Merci pour la balade !

    RépondreSupprimer

Laissez-nous votre commentaire, on adore les petits mots !
Oui, ils sont modérés... Ils n'apparaissent pas immédiatement, mais seront là très vite !