jeudi 14 janvier 2016

Hawaï ⋆ Randonner la Na Pali Coast à Kauai

Na Pali Coast - Kauai - Hawaï, USA
La Na Pali Coast est bien lotie à la pointe Nord Ouest de Kaua’i, l’île la plus à l’Ouest de l’archipel d’Hawaii. Les vallées étroites et verdoyantes s’enchaînent les unes après les autres. Vu de loin ou d’en haut, on dirait des fissures. Une fois à l’intérieur, dissimulé sous les arbres, c’est souvent la jungle. Il y fait humide et chaud. On monte, on descend. Le long de la falaise, on traverse une rivière, on s’arrache les jambes aux buissons, on sort parfois de l’épaisse verdure et on espère un peu d’air, puis on y replonge.

⋆ La Na Pali Coast et le Kalalau trail dans les grandes lignes

Kalalau trail, Na Pali Coast - Kauai - Hawaï, USA
Le Kalalau trail est le seul chemin qui permet de découvrir cette côte. Pour aller jusqu’à Kalalau beach, il y a 11 miles (soit 18km) aller. Le chemin s’arrête là, impossible d’aller plus loin, une falaise et l’océan bloquent l’accès. Au bout, une plage donc, avec une vallée, sa rivière et ses arbres fruitiers, et un camping. Impossible de faire l’aller-retour dans la journée. Il est aussi possible de s’arrêter en chemin. A 6 miles du départ, le long de la rivière qui descend des Hanakoa Falls, il y a un autre camping.
Quand je parle de camping, c’est un bien grand mot. Il s’agit d’emplacements délimités par le service des State Parks d’Hawaii. Les seuls équipements présents sont des panneaux annonçant le camping et 2 ou 3 toilettes chimiques qu’il est difficilement supportable d’utiliser. Dans la vallée, un petit groupe de personnes vivent à plein temps et se passent bien de l’autorisation de l’Etat pour camper. Il en va de même pour les campeurs, il n’y a qu’à trouver un espace plat assez grand pour monter sa tente. (Ce qui peut être compliqué à certains endroits!)
Il est aussi possible de marcher jusqu’à Hanakapi’ai Beach pour une randonnée à la journée (4 miles aller-retour). Les premiers kilomètres offrent une belle vue sur l’immensité et la beauté de l’endroit. Et ils donnent aussi une bonne idée de la difficulté et de l’effort à fournir.
Il est sinon possible de visiter la côte par le haut. De nombreuses compagnies d’hélicoptère proposent des tours qui survolent la vallée en rasant la cime des arbres et les chutes d’eau. Pareil en catamaran ou en kayak pour les plus courageux.
Beaucoup de gens vivent dans la vallée. Jusqu’en 1919, une population entière vivait même ici. Plus ou moins bien installés, ils ont l’eau à disposition, se nourrissent avec les arbres fruitiers et de ce que laissent les gens de passage.
Le Kalalau trail est dangereux, et tue des randonneurs tous les ans. En plus des falaises à pic, il y a plusieurs larges cours d’eau à traverser. Lorsqu’il a plu, ils sont plus profonds, plus rapides, plus violents. C’est souvent comme ça que les marcheurs se font emporter.

Kalalau trail, Na Pali Coast - Kauai - Hawaï, USA

⋆ Notre expérience sur le Kalalau Trail

Ces 22 miles sont, sans aucun doute, les plus éprouvants que l’on ait jamais parcouru: nos gros sacs sur le dos avec nos affaires de camping et de quoi se nourrir pour 3 jours, la moiteur constante, les moustiques par dizaines tout le temps et partout, la concentration que demande le chemin et le dénivelé changeant constamment. On a eu de la chance, il n’a pas plu, le chemin n’a pas été plus mouillé et glissant que ça, et on a pu traverser les cours d’eau sans trop de problème.
Kalalau trail, Na Pali Coast - Kauai - Hawaï, USA
Jour 1, l’aller
On est parti à 7h30 d’Haena, à la fraîche. L’air doux ne nous a pas accompagné longtemps. Les premiers mètres nous font monter, on est motivé, malgré nos sacs à dos un peu lourds.
Jamais plat, le chemin est vertigineux, demande une concentration permanente, la chaleur et l’humidité sont lourdes, tout comme nos sacs à dos. Les vues sur l’océan et la côte qui se profilent sont magnifiques, et sans fin. On croise une dizaine de personnes qui rentrent, et on fait la route avec un couple qu’on croise régulièrement. Au mile 6, le premier camping s’organise autour d’une grosse rivière qui descend des Hanakoa Falls. Un coup de mou, on déjeune, et on repart. Plus que 5 miles. Les plus dangereux, et les plus longs. Et puis, on voit la vallée se profiler, paysage lunaire avant une verdure épaisse. Un vieux monsieur nous accueille, "Welcome". On aperçoit les premiers campements autour de la rivière. On traverse de nombreux anciens temples, un peu plus loin, un panneau des State Parks hawaiiens nous indiquent que le camping commence là. Tout au bout la plage. L’océan n’y est pas très accueillant, mais une chute d’eau fait office de douche pour les locaux et les marcheurs.
On a souffert un peu, marchant parfois mécaniquement, essuyant une goutte de sueur sur notre joue, évitant les pièges du chemin, mais maintenant on y est!
Kalalau beach, Na Pali Coast - Kauai - Hawaï, USA
Jour 2, une journée dans la Kalalau Valley
Avant de repartir, on a passé une journée sur place. En remontant la rivière, on arrive à Big Pool. Bassin profond et balançoires au-dessus. L’eau est étonnement froide, agréable! Plus haut, les bassins se succèdent, on est entouré par les sommets de la côte.
Lorsqu’on y arrive, il est encore tôt, on est seul, le soleil joue à cache-cache avec les petits nuages. On se baigne, rempli nos gourdes, on bouquine au bord de la cascade. Nos copains marcheurs de la veille arrivent, on papote au bruit de l’eau et des hélicoptères qui font visiter la vallée par le haut.
Dans l’après-midi, on redescend jusqu’à la plage, faire une sieste et bouquiner à l’ombre de la falaise. Un petit tour dans l’eau salée, un rinçage à l’eau fraîche de la chute d’eau, on observe des chèvres au-dessus de nous et un mec qui grimpe à mains nues et en sandales la paroi abrupte.
Une fois la nuit tombée, on mettra beaucoup de temps à s’endormir à cause de la chaleur. On lit pendant plusieurs heures avant de fermer les yeux, difficilement.
Kalalau beach, Na Pali Coast - Kauai - Hawaï, USA
Jour 3, le retour
Réveillés à 5h par une fine pluie, on se lève un peu plus tard. Café, ranger la tente et tout le barda, il fait toujours aussi chaud et humide, aujourd’hui, retour à la civilisation. On sait que la première montée à la sortie de la vallée est longue et très en pente, on veut à tout prix éviter le soleil.
Au mile 6, on fait un détour par Hanakoa Falls, on n’est plus à 1 ou 2 miles près! Chemin aussi large que nos chaussures de marche, boueux et glissant, mais une fois arrivé: waouh! Chute d’eau immense et bassin.
Arrivé à Hanakapi’ai Beach, on fait une dernière longue pause. Des chats abandonnés, en sale état, viennent nous réclamer, apeurés, à manger. Ils ont des yeux de la couleur de l’eau toute proche, bleu-verte claire, splendides et tristes. Ici, on retrouve aussi beaucoup de monde. On commence à être vraiment épuisés, et affamés (on a été un peu léger en bouffe). Les gens qui passent nous demandent, admiratifs, en regardant nos énormes sacs à dos, nos traits tirés et nos vêtements trempés de sueur si on a été jusqu’au bout. Leur enthousiasme nous redonne de la force. Allez! Plus que 2 miles et on va se jeter dans la mer à Ke’e beach.
[Pour retrouver l'intégralité de mon journal de bord de nos 2 mois à Hawaï, c'est en cliquant ici.]
Kalalau Valley, Na Pali Coast - Kauai - Hawaï, USA

⋆ Le Kalalau trail pratique


  • Les distances
11 miles - 18 kilomètres aller (22 miles - 36 kilomètres aller-retour)
2 miles aller pour Hanakapi’ai Valley
6 miles aller pour Hanakoa

  • Le permis
Passé Hanakapi’ai Valley, il faut être en possession d’un permis.
Pareil pour camper à Hanakoa ou Kalalau.
Pour obtenir le permis, ça se passe en ligne auprès du Département of Land et Natural Resources d’Hawaï. Il vous faudra ensuite l’imprimer pour l’avoir sur vous pendant votre randonnée.
Le permis coûte 20$/personne/nuit.

  • Camper
L’essentiel est de dormir dans une toile anti-moustique, tente ou hamac.
Le sac de couchage n’est pas vraiment utile.
Une toile plastique pour se protéger de la pluie (sous la tente et/ou tendue au-dessus) peut être utile.
Prévoir tous les repas et les snacks. Pensez un peu large, vous allez beaucoup vous dépenser. Pas trop non plus (c’est un poids en plus sur le dos).
Partez avec un filtre à eau (ou équivalent). Les rivières sont nombreuses, l'idéal pour remplir ses gourdes. L’eau est relativement propre mais il est toujours mieux de la filtrer ou de la traiter avant de la boire.
Un anti-moustique est nécessaire, presque vital.
Kalalau Valley, Na Pali Coast - Kauai - Hawaï, USA
Kalalau Valley, Na Pali Coast - Kauai - Hawaï, USA
Kalalau trail, Na Pali Coast - Kauai - Hawaï, USA
Kalalau trail, Na Pali Coast - Kauai - Hawaï, USA
Et parce que ce n'est pas drôle sinon, toutes ces photos ont été prises à l'iPhone. On avait bien apporté notre gros et lourd appareil photo. Avec la batterie vide. En mode avion, mon téléphone a tenu 3 jours, merci mon grand.

Pour me suivre, ça se passe sur InstagramFacebookTwitter ou encore Google+.

6 commentaires:

  1. Magnifique, ca c'est une belle aventure ! Bravo pour l'avoir fait !

    RépondreSupprimer
  2. Ma plus grosse hantise : la batterie de l'appareil photo vide! Mais tes photos restent jolies pour autant ;) Belle aventure en tout cas!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. M'en parle pas !! :-( Les photos à l'iPhone ne sont pas trop mal, mais je suis quand même déçue de ne pas avoir eu mon appareil. L'endroit était tellement beau, il méritait mieux !

      Supprimer
  3. Bonjour, une petite question: aviez vous réservé vos permis longtemps à l avance? Le permis est il le même juste pour randonnee et pour camper. Suis allée sur le site et pour camper en juillet y a déjà plus de place... Cela dit ca à l air tellement difficile que une journée me suffira sûrement...merci!
    Aurelie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Aurélie,
      Si vous n'allez pas plus loin que Hanakapi’ai Beach, vous n'avez pas besoin de permis. Aller jusqu'au bout (Kalalau Beach) en une journée n'est pas faisable.
      Bonnes vacances hawaïennes !
      Laura*

      Supprimer

Laissez-nous votre commentaire, on adore les petits mots !
Oui, ils sont modérés... Ils n'apparaissent pas immédiatement, mais seront là très vite !