lundi 9 novembre 2015

Chocolat & cuisine américaine | Entretien avec Estelle du blog le hamburger et le croissant

On parle aujourd'hui de cuisine américaine et de chocolats made in the US. Entretien avec Estelle du blog le hamburger et le croissant, et qui vient tout juste de terminer un défi chocolat. L'eau va vous monter à la bouche !


Peux-tu te présenter ?
Je m’appelle Estelle, j’ai 36 ans et je vis en Pennsylvanie depuis plus de 13 ans. Après avoir grandi dans la région parisienne, je suis allée poursuivre mes études d’ingénieur chimiste à Strasbourg. Mon diplôme en poche, j’ai décroché un poste de volontariat international en entreprise (VIE) dans une entreprise de chimie implantée en Pennsylvanie. Je pensais retourner en France à la fin de ma mission mais le hasard en a décidé autrement puisque j’ai rencontré puis épousé un Américain, Jonathan, avant la fin de ma mission.
En mars dernier, j’ai quitté mon travail de salariée dans l’industrie informatique après 10 ans de service au sein de la même entreprise. Je suis en train de réinventer une vie professionnelle compatible avec ma vie de famille puisque je suis maman de deux filles âgées de 8 et 2 ans. Concrètement, je viens de publier un livre, le Guide de survie alimentaire aux Etats-Unis qui vient de faire l’objet d’un article sur le site French Morning Et je travaille de manière ponctuelle pour Le Panier Français, un site de produits français aux Etats-Unis.

Ton blog s’appelle le hamburger et le croissant, tu peux m’en dire plus sur l’origine de son nom et de ce qu’on y trouve ?
J’ai lancé mon blog, le hamburger et le croissant en 2004, peu de temps après avoir découvert les premiers blogs de cuisine. Le nom du blog vient des centres de table à notre mariage : un hamburger et un croissant.
J’ai voulu y documenter mes meilleures découvertes gourmandes ainsi que mes recettes américaines préférées car j’ai vite découvert qu’il existait un univers culinaire très intéressant dans les farmers markets et les petits restaurants, en marge des chaînes de restaurants et des supermarchés. Plus de 10 ans après, l’objectif de mon blog est resté le même : tordre la tête aux idées reçues et mettre en avant les meilleurs produits disponibles aux Etats-Unis.
Je pense aujourd’hui élargir la portée du blog pour partager plus de conseils pratiques. Je prépare actuellement un article détaillé sur les meilleures sources de livres en langue française aux Etats-Unis.
Après avoir commis pas mal d’erreurs en faisant mes courses, je peux dire que ton Guide de survie alimentaire aux Etats-Unis m’aurait rendu grandement service quand j’ai débarqué en Californie il y a 3 ans ! Merci ! Comme on dit, on apprend de ses erreurs, combien de temps t’a-t-il fallu pour le rédiger ? Et combien de bourdes dans les rayons des supermarchés américains ?
L'écriture du livre est vraiment le fruit de plusieurs années de lectures d'étiquettes, d’articles dans différents magazines, de recherches sur le web et d'essais aux fourneaux. Plus que l'écriture elle-même du livre, ce sont les recherches qui ont pris le plus de temps puisqu’elles se sont étalées sur neuf ans : la première version de 12 pages a vu le jour en 2006 et j'ai tenu compte des nombreux retours de lecteurs au fil des années pour en rédiger la version finale au printemps 2015. J’ai ensuite retravaillé le livre pendant quatre semaines supplémentaires pour développer la version papier.

Depuis ton arrivée aux US, est-ce que tu as changé ta façon de voir la cuisine et de manger, et pourquoi ?
Je ne savais pas cuisiner avant de venir aux Etats-Unis. J’ai beaucoup aimé l’approche décomplexée des Américains envers la cuisine et j’ai appris à cuisiner en regardant Food Network et grâce à Gourmet, un magazine qui n’existe malheureusement plus aujourd’hui. J’ai compris qu'on ne naissait pas doué pour la cuisine mais qu'on développait ses talents avec l'expérience. Quant à ma manière de manger, on dira qu'elle inclut aujourd'hui des repas plus petits mais plus fréquents. Je ne suis plus choquée par l’idée de manger à des heures non fixes. S’il y a cependant une chose à laquelle Jonathan et moi tenons tous les deux, c’est bien le diner ensemble, en famille.

Comment décrirais-tu la cuisine américaine ?
Diverse, dynamique et décomplexée. Il existe un univers gourmand et passionnant quand on décide de s'éloigner des chaînes de restaurants de fast foods. Je ne nie pas qu’il y a beaucoup de malbouffe aux Etats-Unis mais cela ne m’intéresse pas d’en parler.
Estelle s’est aussi lancée dans un défi chocolat, 37 Chocolates. Elle teste des chocolats américains, et en fait une critique en format vidéo. Moi qui ai toujours une plaquette de chocolat à la maison, j’adore !
Pourquoi se lancer dans ce défi et lui donner cette forme vidéo ?
Au mois de mars dernier, mon amie Nicole a couru 50km a l'occasion de son 50ème anniversaire. Elle s'est entrainée pendant des mois pour cette course alors qu’elle n’avait couru que 500m avant de s’engager dans ce défi ! Elle cherchait une idée de relever pour son 51ème anniversaire, je lui ai proposé de goûter à 51 tablettes de chocolat mais l'idée ne l'a pas emballée. J'étais moi-même à la recherche d'un défi pour mon 37ème anniversaire le 31 octobre 2015 et j'ai adopté mon idée au mois de juin. Je me suis concentrée sur les tablettes made in USA après avoir lu un expat se plaindre que le chocolat américain était mauvais alors qu’il existe une multitude de chocolatiers artisanaux aux Etats-Unis ! C'est ce blogueur qui m'a donc incitée à me concentrer sur le chocolat américain. On peut voir la première video du défi sur ce lien.
Je souhaitais documenter publiquement mes dégustations mais je n'avais pas le courage de commencer un autre blog. Je voulais commenter les emballages et l’aspect des tablettes et le support vidéo m’a paru le meilleur moyen de partager mes impressions sur tous ces points. Je me suis donc lancée ! Les premières vidéos ont été très longues à filmer mais j’ai persévéré et je me sens en effet plus à l’aise en vidéo aujourd’hui.

Maintenant que tu as terminé ce défi, ton avis sur le chocolat américain a-t-il évolué ?
Le défi a eu des effets positifs que je n'avais anticipés. Pour commencer, je me sens beaucoup plus confiante à l'oral. Ensuite, j'ai appris à imposer mon approche de dégustation de chocolat. J'ai toujours été intimidée, pour ne pas dire complexée, par les palais qui détectent des notes délicates d'arôme de type hibiscus ou abricot secs mais la détection de ces notes n’est pas un gage de qualité et je reste donc volontairement vague dans mes revues en détaillant des notes de manière générale. Plus concrètement, j'ai beaucoup aimé découvrir l'histoire et les univers gourmands des petits producteurs comme Map Chocolate (Oregon) et LetterPress Chocolate (Los Angeles).

Un prochain défi ?
Je devrais vraiment me lancer dans un défi 38 lunch boxes pour mes filles... Quand je vois le nombre de fois que le houmous apparait dans la lunch box de ma fille aînée, je me dis qu'il serait temps de varier les plaisirs !

 > Brièvement <
Les produits américains dont tu ne peux plus te passer ?Le bicarbonate de sodium ! C'est bon marché, ça se trouve partout, on l'utilise aussi bien en pâtisserie que pour nettoyer le four. J'en ai toujours une boîte à la maison. Je sais qu'on trouve du bicarbonate de sodium en France mais il me semble qu'on ne puisse le trouver qu'en pharmacie.
Tes plats préférés du moment ?Un dip super facile composé de purée de butternut, tahini et d'une pointe de sirop d'érable. La recette m'a été inspirée par le livre de cuisine anglais Honey & Co. Je crois également partager avec toi un goût prononcé pour le latte des coffee shops américains.
Tes blogs culinaires préférés ?Je suis restée fidèle aux blogs que j'ai découverts à mes débuts, il y a déjà plus de dix ans. Je pense à Chocolate & Zucchini et Clea Cuisine. Plus récemment, j'ai commencé à suivre Monstrovéganes, le blog 100% végétal des auteurs Martin Page et Coline Pierré. J'aime leur approche ludique et gourmande de la cuisine végane.
Tes adresses chouchoutes autour de chez toi ?Il y en a tant ! A Kennett Square, en Pennsylvanie, je pense à Philter Coffee pour les fabuleux lattes et les chocolats, ainsi qu’à Talula's Table pour l'ambiance et les scones. J’ai adoré la nourriture d’inspiration israélienne de Zahav à Philadelphie (leur dip aux betteraves et tahini est un délice et je n’ai qu’une hâte, c’est d’y retourner ;!
Tes chocolats américains préférés ?Question difficile, tout dépend du jour et de mon humeur. J’aime vraiment beaucoup TCHO et je te remercie de m'avoir permis de découvrir le chocolat au lait au café Blue Bottle. De manière générale, j'aime le chocolat au lait à fort pourcentage de cacao, comme celui d’Acalli (Nouvelle Orléans) ou de Woodblock Chocolate (Orégon). Je suis complètement fan des chocolats des chocolats Dick Taylor en général et de la tablette aux figues en particulier. Tu as de la chance, il y a vraiment plein de chocolatiers extras sur la Côte Ouest !

Pour se procurer son Guide de survie alimentaire aux Etats-Unis, rendez-vous ici pour la version papier, et là pour l'ebook.
Retrouvez Estelle sur son blog le hamburger et le croissant, la page Facebook de son défi chocolat, ou encore sur Instagram et Twitter.

7 commentaires:

  1. Je pense que je n'aurai jamais ton courage Estelle, j'aime trop mes ravitaillements de chocolat venant de France! On a 3 boites pleins à la maison, on en mange beaucoup mais la famille se régale à nous envoyer des paquets et ma mère travaille pour un grand chocolatier donc ça aide :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello Julie, tu as de la chance d'avoir acces a une source de chocolat fiable ! Je t'avoue avoir fait de superbes decouvertes chocolatees aux Etats-Unis et je vais d'ailleurs revendre mes tablettes preferees sur un site marchant... RDV fin novembre pour decouvrir les tablettes selectionnees :)

      Supprimer
  2. Article très intéressant, déjà car il permet une fois de plus de se rendre compte qu'on peut bien manger même en étant aux USA (je n'en peux plus d'entendre "ohhh, tu vis à New York, ça doit pas être top niveau nourriture équilibrée, touça") et puis le défi du chocolat (qui vient contredire ma diatribe en moins de 2 secondes) est vraiment très, très bien imaginé :)

    Amy

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, merci beaucoup Amy ! Il y a beaucoup de prejuges au sujet de la nourriture americaine mais je viens de passer 2h sur Skype avec une chocolatiere de la Nouvelle Orleans et je suis plus jamais decidee a continuer de tordre le dos aux idees recues. A tres bientot :)

      Supprimer
  3. Estelle est Merveilleuse !!!
    Et son guide ...indispensable !!!
    À bientôt, j'espère (a Miami) Bisous Yamilet

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aww Yamilet, vous aussi vous etes merveilleuse <3

      Supprimer
  4. Oui il y a plein de chocolatiers sur la Côte Ouest et il y a même ici à San Francisco des "chocolate walking tours", sans oublier la cuisine californienne, avec des chefs comme Alice Waters qui a tout révolutionné!
    Je vais donner à lire cet article à mon mari qui adore cuisiner, merci Estelle et bienvenue ici si vous passez dans les environs...

    RépondreSupprimer

Laissez-nous votre commentaire, on adore les petits mots !
Oui, ils sont modérés... Ils n'apparaissent pas immédiatement, mais seront là très vite !