jeudi 15 janvier 2015

Vivre aux États-Unis ⋆ J'aime × J'aime pas

Vivre aux États-Unis ⋆ J'aime × J'aime pas
Bientôt deux ans aux États-Unis, il est temps de faire un petit bilan : j'aime, j'aime pas. On commence avec la partie bisounours, qu'est-ce que j'aime aux États-Unis ? Et pour passer à la partie "ça me saoule", c'est à la fin de l'article que ça se passe.

USA - Trop bien !

Après presque deux ans aux États-Unis pour moi et deux ans tout pile pour Charles, on s'est acclimaté à notre nouveau chez-nous, changé certaines de nos habitudes plus ou moins facilement (voir l'article sur les habitudes de Frenchies que j'ai gardé en arrivant aux USA). J'aimais bien noter toutes les différences avec la France. Les premiers mois, c'était en permanence. Aujourd'hui, beaucoup moins souvent, et c'est parfois même le contraire. Quand je parle avec des copains ou ma famille en France, j'ai l'impression d'avoir oublié certains détails de ma vie d'avant. Ce que j'aime, donc, aux États-Unis :
  • L'ingéniosité de ce pays accro au café : toutes les voitures disposent d'un repose-café (je n'ai pas la moindre idée de comment ça peut s'appeler). Il est possible d'en mettre sur les vélos. De nombreuses poussettes en sont équipées. Bref, on n'arrête pas le progrès en matière de consommation de café ! 
  • Leur côté super friendly, on s'adore : toujours le sourire aux lèvres au premier abord. Il est rare d'être mal accueilli, des supermarchés aux cabinets médicaux en passant par le bar du coin. Globalement, tout le monde est très aimable. Le client est roi certes, mais ça va plus loin que ça.
  • Les grands espaces américains : cette nature immense et diversifiée m'étonnera toujours. Les États-Unis sont un très grand pays. Les espaces naturels sont très nombreux et extrêmement variés : déserts, hautes montagnes, bords de mer... On n'arrivera jamais à profiter de tout !
  • L'hétérogénéité du pays : natures, villes, cultures. La plupart des États ont une identité propre (à commencer par leurs lois). Pour une Française et donc Européenne, les États-Unis ressemblent à une nation composée de plein de nations. Même les Américains ont parfois du mal à y croire.
  • Le côté crafty des Américains. Ma voisine fait du savon et des bougies, mon voisin saurait démonter une voiture entièrement et la remonter sans problème, des potes ont des ruches et nous inondent de miel (trop bien), d'autres (ils sont nombreux) font leur bière (trop bien bis), certains construisent leurs meubles en bois, même parfois leur maison, la plupart ont des potagers. Ça a un petit côté "Joe la bricole", mais c'est plus que ça. Ils aiment l'aspect fait maison, et l'idée d'y passer du temps.
  • Le "je fais ce que je veux" qui règne bien souvent en matière de tenue vestimentaire. Un peu moins vrai à New York, mais ça y reste quand même moins pointu qu'à Paris. Alors bien sûr, ça peut donner lieu à du grand n'importe quoi : un ensemble tie & dye ou un bas de pyjama parce que c'est confortable. Mais ça me plaît. Même remarque au sujet des tatouages. Ils sont plus nombreux et souvent moins cachés. Même s'il est toujours interdit de les montrer lorsqu'on travaille en tant que personnel de vol, de nombreuses professions ne se prennent pas la tête à ce sujet : agents municipaux, banquiers... (Je ne parlerai pas de la tenue quasi-obligatoire pour les sorties : robes très courtes et très moulantes d'un côté, costards de l'autre.)

 

USA - Pas top

L'un ne vient pas sans l'autre, on en arrive maintenant à ce que je n'aime pas, ce qui parfois m'agace, voire m'énerve. C'est plus ou moins justifié, et tout à fait personnel.
  • Le côté bisounours, "comment ça va, on se raconte nos vie" (bis) : il y a des jours où ça me tape sur le système. Et oui, le revers de la médaille, pour la petite Française que je suis.
  • Et inévitablement, on en arrive donc au small talk, aka parler pour ne rien dire. Je ne m'y ferai jamais. Alors bien sûr, la plupart du temps, je fais un effort et je joue le jeu. Mais pfff, c'est pénible.
  • Leur rapport à la cigarette. Attention lecteur, je ne dis pas que la cigarette, c'est bon pour la santé (,t'as qu'à regarder Mad Men) et qu'il faut si mettre dès le plus jeune âge, non. La cigarette, c'est mal. Oui, on est bien d'accord. Ce qui m'agace, c'est que dans un pays si attaché à sa liberté, la cigarette soit montrée du doigt comme le diable, alors que la mal-bouffe (qui est aussi quelque chose de très mal) ne fait pas l'objet de mesures drastiques de la part des autorités. À ça, tu pourrais argumenter que la cigarette entraîne des fumeurs passifs, qui souffrent du tabac sans en avoir envie (alors que la consommation passive de boisson sucrée n'existe pas). Je suis bien d'accord, et ça aussi c'est mal. Mais quid du téléphone portable au volant, autorisé dans certains États ? Ce paradoxe est d'ailleurs très marqué en Californie.
  • La présentation des fruits et légumes dans les supermarchés et sur les marchés, même bio : nickel chrome, pas un poil qui dépasse. On a l'impression d'être dans une boutique de bidules en porcelaine. Cependant, un poivron luisant parfaitement disposé à côté de ses compagnons ne me fait pas plus envie que ça. Pourquoi ? Parce que ça veut dire qu'il a été sélectionné, et que d'autres un peu moins beaux ont été mis de côté ou balancés, qu'il a été tripoté plus que la normale pour être bien mis en place. Et j'aime pas qu'on me tripote mes légumes.
  • La quasi-absence de sécurité sociale : t'es pauvre et tu enchaînes les petits boulots sous-payés et pas déclarés ? Tu peux te brosser, tu n'auras jamais les moyens d'aller chez le médecin. Tu gagnes très bien ta vie, tu as une super assurance santé, tu peux aller te faire soigner tes deux petites caries, et par la même occasion, te faire nettoyer les dents et tiens, on va te les blanchir aussi. Et il en va de même pour l'éducation.
  • Et en vrac : le fromage en tube ou en stick, les transports en commun californiens, les Mimosas au petit-déjeuner, les énormes voitures, Fox News, le fudge.

Et pour nous suivre, ça se passe sur Instagram, Facebook, Twitter ou encore Google+.

19 commentaires:

  1. Je j'y vis pas mais je pense que sur certains points je serais pareille, d'autres moins. J'avoue que j'ai trouvé très beau de voir ces fruits et légumes parfaitement rangés, mais c'est vrai qu'à la longue ça entraine des questions.
    Et alors là mea culpa grâce a la fin de ton article. Je voyais souvent parler de mimosas pour les brunchs et j'en voyais sur les cartes mais je pensais que c'étaient les œufs mimosas et me demandais pourquoi il y en avait partout.... merci Google j'ai enfin compris que c'était un cocktail (au petit dej beurk...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les Américains adorent les cocktails pendant le brunch. Et THE cocktail, c'est le Mimosa : champagne/jus d'orange (et plein d'autres dérivés existent). Mélange étrange à mon goût !

      Supprimer
    2. C'est meilleur le champagne nature ... Mais il faudra que j'essaye un brunch texan un jour ...

      Supprimer
    3. Oui, il faut ! Les découvertes (tests) culinaires font parti(e)s de mes préféré(e)s ! Et puis, un bon bbq en guise de brunch... hum, je ne dirais pas non !

      Supprimer
  2. Coucou :)
    Pour ma part je trouve que montrer du doigt la cigarette est très bien si ça peut inciter certaines personnes à arrêter ou à ne pas commencer. Certes ils devraient le faire aussi pour le reste, mais c'est une bonne chose déjà qu'ils le fassent avec quelque chose de mal.

    Pour les fruits et légumes, au canada c'était un peu pareil je trouvais. En plus ils n'avaient aucun goût ! Snif snif

    Bisous :)

    RépondreSupprimer
  3. Le mimosa (à n'importe quelle heure mais effectivement qui plus est au petit déj) est un affront aux beautés de ce monde, on est bien d'accord.

    RépondreSupprimer
  4. Le Fudge ?, mais comment le Fudge peut se retrouver dans les mauvais côtés? L'industriel je veux bien mais c'est quand même bon un petit morceau de fudge sortant du four de grand-maman :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour moi le fudge, c'est du sucre un peu gras en barre. Mais je n'ai peut-être pas eu la chance de goûter au bon ! :-)

      Supprimer
  5. Je te rejoins sur quasiment tous les points, les plus et les moins. Ta remarque sur les fruits et legumes m a beaucoup amuse car je suis pareil, ca m agace quand ils sont parfaitement ranges, tous de la meme taille, parfaitement propres, on dirait qu ils sortent d une usine et non d un champs!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est le sens de la présentation ! Mais bon...

      Supprimer
  6. Réponses
    1. Tu es à la première Française que je connaisse à me dire ça !

      Supprimer
  7. J'adore quand tu dis 'C'est maaaaal...', 'C'est très très mal!' ;-)

    RépondreSupprimer
  8. Perso, ça ne me tente pas du tout mais cela dit il en faut pour tous les goûts :)

    RépondreSupprimer
  9. Je dirais même que la vision de la cigarette aux USA, du moins en Californie est bien pire que ça ! Je vis à San Francisco avec mon mari fumeur (pas bien!!) depuis 6 mois et j'ai eu l'occasion de parler de ce sujet avec un américain rencontré par hasard. D'après lui les américains considèrent les fumeurs comme de "mauvaises personnes". Ceux sont les délinquants qui fument la cigarette pas les "bonnes" personnes. Et d'ailleurs si vous cherchez du travail, mieux vaut ne pas dire que vous fumer ! D'après lui un employeur pourrait préférer embaucher un non-fumeur plutôt qu'un fumeur, même si ce dernier à un meilleur CV! Et pour ce qui est du cannabis (legalisé en Californie) ils en ont une vision plutôt thérapeutique, pour soulager la douleur ou le mal-être des gens et les destresser... Les gens doivent être très stressés à San Francisco parce que l'odeur du cannabis (que je trouve assez écœurante) y est très présente! :-)

    RépondreSupprimer
  10. Perso, quand j'ai découvert qu'en Californie, la cigarette était très mal vue, j'étais heureuse! Ancienne fumeuse, j'ai beaucoup de mal avec les fumeurs (les égoïstes, tu sais, ceux qui te crachent leurs fumées dans le visage sans s'excuser!), enfin plutôt avec la fumée de la cigarette.

    A bientôt.

    RépondreSupprimer
  11. J'aime beaucoup cet article, merci merci de nous faire part de ton ressenti !

    RépondreSupprimer

Laissez-nous votre commentaire, on adore les petits mots !
Oui, ils sont modérés... Ils n'apparaissent pas immédiatement, mais seront là très vite !