jeudi 9 octobre 2014

Lettre ouverte à Maxime Le Forestier

Lettre ouverte à Maxime Le Forestier
Maxime,
Alors non, je ne suis pas venue à San Francisco à cause de toi.
Mais quand je suis arrivée, ce sont tes paroles que je fredonnais. Avant mon départ, mes potes s'étaient mis en tête de me chanter la Californie en français. La playlist est assez réduite et tu as eu ma préférence. J'ai donc saoulé mes voisins pendant les 12 heures de vol. J'ai fini par m'agacer moi-même. Je suis assez douée pour ça, chantonner encore et encore les quelques mêmes paroles pendant des jours, voire des semaines. Et puis, ce n'était pas la première fois que je t'avais inconsciemment en tête. Enfin, je dis toi, on se comprend.
La première fois que je suis passée devant ta maison bleue, j'ai été un peu déçue. Oui, depuis toute petite, j'avais une image bien précise. Une petite maison, presque style cabanon, au milieu d'une colline à la couleur vert jauni. Je ne connaissais pas San Francisco, Castro et ses superbes demeures. Et puis, les visites se multipliant, je suis repassée devant la maison bleue. Plusieurs fois. J'ai chantonné encore. J'ai appréhendé les collines, et les maisons hautes et colorées.
En fait, j'aime bien emmener mes visiteurs en pèlerinage sur la 18th.
Cette maison bleue, elle est belle. Et puis, c'est un bout de mon enfance que je retrouve ici, même si je suis bien loin de chez moi. J'ai des images de vacances familiales dans l'Espace, énorme voiture, qui nous transportait mes parents et mes deux sœurs, de Paris à l'Italie. Je nous entends fredonner, nous chamailler un peu à l'arrière pour savoir qui on allait écouter ensuite. Et je vois parfaitement mon père ou ma mère ouvrir la boîte à gants et attraper une nouvelle cassette.
Alors, merci Maxime.
Laura
Pour me suivre, ça se passe sur Instagram, Facebook, Twitter ou encore Google+.


7 commentaires:

  1. Une bien jolie lettre qui donne envie de retourner en enfance, quelques instants, pour revivre ces moments de candeur ! ;-)

    RépondreSupprimer
  2. Moi aussi, c'est mon enfance, mais contrairement à toi, quand je suis allée à San Francisco, je ne suis pas allée la voir...j'ai préféré garder l'image que j'avais en tête...c'est pourtant vrai qu'elle est belle!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui elle est belle ! Mais c'est vrai que ne pas aller la voir est une solution pour préserver son rêve ! :-)

      Supprimer
  3. Bel hommage à Maxime et tellement bons souvenirs pour nous, il y a un an !

    RépondreSupprimer
  4. On a tellement chanté Maxime Leforestier (avec Ottis Redding) quand on était en Californie...
    Jolie lettre ouverte, j'espère que Maxou tombera sur l'article ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Mathilde !
      Les road trips, c'est parfait pour chanter à tue-tête la fenêtre grand ouverte :-)

      Supprimer

Laissez-nous votre commentaire, on adore les petits mots !
Oui, ils sont modérés... Ils n'apparaissent pas immédiatement, mais seront là très vite !