mardi 18 mars 2014

[Haleakalā National Park] La tête dans les nuages

Après avoir randonné dans une forêt tropicale sur la côte Est d'Haleakalā National Park (Maui, Hawaii), on s'est attaqué à son flanc Ouest et surtout, au volcan et son cratère. 
http://farwestcoast.blogspot.com/2014/03/haleakala-national-park-crater-summit.html

Entre l'océan et le volcan

On est parti d'Hāna en début de matinée, et on a contourné le volcan par le Sud. Passée l'entrée Est du parc, la route au bord de la mer est à fleur de volcan. De la végétation abondante, on est rapidement passé à un paysage épuré. Les couleurs du paysage sont toujours vertes mais la caillasse est plus présente. On a des images d'Irlande qui nous viennent alors en tête. Et puis, c'est là qu'on va prendre notre première grosse pluie hawaiienne sur la tête, courte mais intense. 



Haleakalā National Park et son cratère


Inactif depuis le courant du XVIIIème siécle, le cratère a un diamètre de plus de 11 km. Il culmine à 2 969 m et on peut même monter jusqu'au summit à 3 055 m d'altitude. On peut d'ailleurs y apercevoir une plateforme d'astrophysique.
Haleakalā signifie la maison du soleil. Une légende raconte que le demi-Dieu Maui y avait emprisonné le soleil, dans le but de ralentir le temps.
Haleakalā Crater - Haleakalā National Park - Maui, Hawaii

La route jusqu'au cratère


Pour atteindre le sommet du volcan, la route tortille pas mal, mais elle est en super état. On a croisé beaucoup de cyclistes qui descendent. C'est un peu l'attraction sportive du lieu : se faire monter en van par son hôtel ou en taxi avec son vélo et redescendre. Il faut : avoir de bons freins et être bien couvert. Car, petit point météo : en chemin, on a passé beaucoup de temps dans les nuages, et lorsque l'on s'est arrêté au visitor center, il faisait assez froid (mettre un legging sous le short et un sweat à capuche s'imposait). 

Traînasser au sommet

Arrivés en haut, comme nous l'avait prédit le ranger, on avait dépassé la grosse couche de nuages, et on a eu de la chance, il y avait très peu de vent (ça peut parfois souffler très fort). Donc, très vite, on a eu assez chaud, et à 3 000 m d'altitude, au-dessus des nuages ou des couches de pollution, le soleil semble un peu plus proche. Bref, ça tapait sévère, et les touristes en kway bien fermé jusqu'au menton suaient à grosses gouttes. J'en rajoute un peu... Il n'y avait pas grand monde. Détail qui ajoutait du calme à cette visite quelque peu surréaliste. On a plané pendant un moment, au-dessus des nuages, les regardant s'approcher et parfois s'évanouir dans cet énorme cratère. On en a d'ailleurs fait un petit timelapse :

Moment magique, il me manquait seulement la satisfaction d'avoir bien marché pour arriver là-haut... 


In short, Haleakalā National Park  :
. accessible avec la carte annuelle des parcs nationaux
. l'entrée est à 10 $ (par voiture), valable 3 jours
. un lien vers une carte du parc (du National Park Service)
. l'article sur notre rando dans le parc du côté Kipahulu est à lire par ici...

Tous nos panoramas d'Hawaii sont à retoruver sur cette page...
Enfin, vous pouvez aussi suivre le blog sur Instagram, sur sa page Facebook, Twitter ou encore Google+.


10 commentaires:

  1. C'est sublime, une image que l'on n'a pas forcément de ce lieu... Ça donne envie de prendre un billet tout de suite. Merci pour le partage !

    RépondreSupprimer
  2. C'est magnifique! Merci pour la balade et le timelapse est top! ;-)

    RépondreSupprimer
  3. Ça donne tellement envie d'aller visiter cette île. Merci de partager avec nous :)

    RépondreSupprimer
  4. C'est vraiment magnifique! :) Quels paysages! :)

    RépondreSupprimer
  5. OMG! Woow! C'est tellement beau!
    Je veux y aller tout de suite., je veux y aller tout de suite., je veux y aller tout de suite... (Peut-être que si j'y crois, cela va fonctionner... malheureusement, on n'est pas dans un dessin animé^^)

    RépondreSupprimer
  6. Je découvre le haut du volcan avec tes sublimes photos car la fois où nous y sommes montés nous avons seulement vu le panneau nous signalant le cratère et derrière un épais brouillard bouchait complètement la vue ;-(
    Magnifique Timelapse!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mince !
      C'est vrai qu'on a eu de la chance. Quand on était en bas, il y avait tellement de nuages, qu'on ne pensait pas qu'on verrait quelque chose !

      Supprimer

Laissez-nous votre commentaire, on adore les petits mots !
Oui, ils sont modérés... Ils n'apparaissent pas immédiatement, mais seront là très vite !