mardi 26 mars 2013

Gnap gnap gnap bis

Encore un billet avec une vidéo d'écureuil.
"C'est pas vrai ça, ils sont déjà à court d'idées !"

Non, ce n'est pas tout à fait ça... Certes, ces petites bêtes sont très mignonnes et c'est un peu la foire au village, quand, en bon parisien qu'on est, on tombe sur un écureuil. Ça nous passera, rassurez-vous, vous n'allez pas vous manger une vidéo d'écureuil tous les deux jours ! (même si on sait que ça fait plaisir à certains petits... et grands).

Venons-en au fait... Nous tenons à rassurer certains d'entre vous. Oui, nous sommes bien au courant que ces mignonnes petites bêtes sont "vecteurs de maladies".

Une des premières choses qu'on m'a dit en arrivant à Santa Cruz, c'est : "Quand tu prends une pinte au comptoir, tu rajoutes un tip de 1$". Ah oui, et : "Tu croiseras des écureuils à chaque coin de rue, mais fais gaffe, ils ont souvent la rage." Bon, et je ne dis pas la rage comme je pourrais dire la galle, je parle bien de celle de Pasteur.
Donc, don't worry, on n'essaie pas à tout prix de leur caresser le pelage. Mais s'ils se mettent à attaquer nos plants de basilic, on ne répond plus de rien...

"Gnap gnap gnap, c'est mon arbre" 


2 commentaires:

Laissez-nous votre commentaire, on adore les petits mots !
Oui, ils sont modérés... Ils n'apparaissent pas immédiatement, mais seront là très vite !